> Vous avez vu les actualités ?
> ...et les autres pensées ?

 


Mis en ligne le 16 janvier 2011

Gustave Parking

Né Pierre LE BRAS le 29 décembre 1955 à 14h30 à Bayonne P.A. selon acte E.C.

Capricorne ascendant Taureau


 

pensée du moment« Le plus grand talent est de reveler celui des autres »

Gustave Parking

 
 


Indications biographiques

Dans le monde de l’humour, il est un phénomène. Ce clown moderne connaît d’abord la « galère » du spectacle de rue avant de triompher dans les plus grandes salles.
Il joue dans de nombreux pays africains et participe à de multiples festivals.
C’est l’émission télévisée « la Classe » sur FR3 qui lui fait accéder à la notoriété.
Pour son engagement écologique, il obtient en 2010, le prix Tournesol au Festival d’Avignon. Il est, par ailleurs, membre d’honneur de la Sacem.

Un terrien qui a la tête dans les étoiles

Ces deux signes de terre lui donnent le sens terrien qui lui fait rechercher l’inspiration dans le concret du quotidien. Ainsi, c’est grâce à ses nombreux spectacles de rue qu’il a enrichi son répertoire.

Le Capricorne, l’incite à une réflexion profonde et rigoureuse qu’il traduit par la publication de pensées (« Pensées drôlement utiles », entre autres). On y trouve ce besoin d’en laisser une trace durable et réaliste pour le devenir humain.

Le Taureau donne de se préoccuper de la nature et de préserver ce qui fait la vie sur terre. Ainsi, il n’y a rien d’étonnant à le voir obtenir un prix pour l’engagement écologique de son spectacle.

Il a, également, dans sa commune un rôle éminent dans la défense de l’environnement. Son imagination prolifique venue de la Lune en Cancer est le moteur de son action ; il en hérite aussi le sens de l’imitation par le mime. Cela lui confère, par ailleurs, une naturelle gentillesse associée à la sobriété et la simplicité propres aux signes de terre.

 
 


Un humoriste humaniste et hors normes

Par ailleurs, influencé par le Verseau, il en hérite le sens de l’humour original, au 2e degré, exprimé avec un don pour la caricature, dans un style râpeux, mais toujours préoccupé de l’intérêt humain.

La « pensée du moment » illustre son souci d’aider le genre humain (Verseau) et son besoin de donner de la pérennité à son œuvre (Capricorne). Cette générosité orientée vers l’humain l’amène à être d’avant-garde, à faire ce qui ne s’est jamais fait. Par exemple : il crée la formule-spectacle originale sur le principe d’une « entrée gratuite, sortie payante ».

 
 

 

Voir aussi: Coluche, Philippe Geluck

Janine Tissot